Forum Pattayarun.fr - Espace communautaire francophone de partage et d'échange sur Pattaya

Version complète : Ibar / insomnia
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8
J'ai envie de la tuer sur la vidéo !!!

En tout cas ça ne m'est jamais arrivé, la scène de ménage le lendemain matin.

Je vous le dis dire "how much ?", pour une pute à l'insomnia, c'est le meilleur moyen de se faire carotte.
(04/10/2015, 13:44)Axl a écrit : [ -> ]J'ai envie de la tuer sur la vidéo !!!

En tout cas ça ne m'est jamais arrivé, la scène de ménage le lendemain matin.

Je vous le dis dire "how much ?", pour une pute à l'insomnia, c'est le meilleur moyen de se faire carotte.

Même envie
pas eu non plus a gerer ce genre de merde
mais comme on dit elles savent a qui elles le font...
Par contre il ne s'agit pas de demander how much mais
d'attendre que la pute demande d'elle même, cela vient assez
vite et assez naturellement (La pratique s'étant généralisée, le risque pour les yins de ne pas être payée
prenant peu a peu le pas sur la chance de demander une somme exorbitante après la prestation, au gré de leur
vécu et des retours d'expériences des unes et des autres).
Comme je disais c'est une négociation, relativement simple, inutile de rentrer dans des trucs de marchands de tapis:
En général la yin va demander le tarot maxi auquel elle pense pouvoir pretendre en fonction de plusieurs paramètres
a vous de lui faire une contre proposition mais cette fois avec votre tarif minimum, l'essentiel étant de tomber d'accord sur un prix qui se situe entre les deux et ou tout le monde aura l'impression de faire une bonne affaire (Exemple: beaucoup proposent 2000, si vous dites 1000 elles lacheront a 1500, mais celles encore nombreuses qui démarrent a 1500 partiront pour la plupart a 1000, par contre celles qui demandent d'entrée de jeu plus de 2000, a mon avis il est inutile de chercher a discuter, soit elles ne veulent pas partir avec vous, soit elles ont une haute idée d'elles mêmes et/ou n'ont pas besoin de pognon, dans tous ces cas vous aurez une prestation de merde, alors que beaucoup de mecs font le raisonnement parfois valable en europe mais idiot a Pattaya: plus je paye et plus j'en aurais pour mon pognon)
Pour réussir la négociation, il faut eviter de faire une fixette sur une fille en particulier, si elle vous sent "accroché" elle ne baissera pas son tarot, et si le prix ne vous convient pas et qu'elle ne veut pas baisser, passez a la suivante
(Souvent elle tentera d'ailleurs de rattraper le coup a ce moment là, même si pour moi c'est déjà mort dans la mesure ou elle aura alors l'impression de se "brader" par rapport a ce qu'elle considérait comme un "plancher" donc fort risque de prestation de merde).
Et surtout n'attendez pas le dernier moment pour embarquer (Genre juste avant la fermeture du bouzin, ou lorsque la plupart des yins on déjà été embarquée et qu'il ne reste plus que des mecs en chien et les yins des fin de stock, fort risque
d'échouer au JP bar dans ce cas de figure) quand la fille sent que c'est elle ou rien, elle se retrouve de facto en position
de force dans la négociation, chose qui idéalement ne doit pas arriver, restez maître du jeu, utilisez votre cerveau et ne
laissez pas votre bite vous dicter la conduite a tenir, sinon vous allez vous faire marbrer....
Bonne bourre!
(04/10/2015, 14:53)apex a écrit : [ -> ]
(04/10/2015, 13:44)Axl a écrit : [ -> ]J'ai envie de la tuer sur la vidéo !!!

En tout cas ça ne m'est jamais arrivé, la scène de ménage le lendemain matin.

Je vous le dis dire "how much ?", pour une pute à l'insomnia, c'est le meilleur moyen de se faire carotte.

Même envie
pas eu non plus a gerer ce genre de merde
mais comme on dit elles savent a qui elles le font...
Par contre il ne s'agit pas de demander how much mais
d'attendre que la pute demande d'elle même, cela vient assez
vite et assez naturellement (La pratique s'étant généralisée, le risque pour les yins de ne pas être payée
prenant peu a peu le pas sur la chance de demander une somme exorbitante après la prestation, au gré de leur
vécu et des retours d'expériences des unes et des autres).
Comme je disais c'est une négociation, relativement simple, inutile de rentrer dans des trucs de marchands de tapis:
En général la yin va demander le tarot maxi auquel elle pense pouvoir pretendre en fonction de plusieurs paramètres
a vous de lui faire une contre proposition mais cette fois avec votre tarif minimum, l'essentiel étant de tomber d'accord sur un prix qui se situe entre les deux et ou tout le monde aura l'impression de faire une bonne affaire (Exemple: beaucoup proposent 2000, si vous dites 1000 elles lacheront a 1500, mais celles encore nombreuses qui démarrent a 1500 partiront pour la plupart a 1000, par contre celles qui demandent d'entrée de jeu plus de 2000, a mon avis il est inutile de chercher a discuter, soit elles ne veulent pas partir avec vous, soit elles ont une haute idée d'elles mêmes et/ou n'ont pas besoin de pognon, dans tous ces cas vous aurez une prestation de merde, alors que beaucoup de mecs font le raisonnement parfois valable en europe mais idiot a Pattaya: plus je paye et plus j'en aurais pour mon pognon)
Pour réussir la négociation, il faut eviter de faire une fixette sur une fille en particulier, si elle vous sent "accroché" elle ne baissera pas son tarot, et si le prix ne vous convient pas et qu'elle ne veut pas baisser, passez a la suivante
(Souvent elle tentera d'ailleurs de rattraper le coup a ce moment là, même si pour moi c'est déjà mort dans la mesure ou elle aura alors l'impression de se "brader" par rapport a ce qu'elle considérait comme un "plancher" donc fort risque de prestation de merde).
Et surtout n'attendez pas le dernier moment pour embarquer (Genre juste avant la fermeture du bouzin, ou lorsque la plupart des yins on déjà été embarquée et qu'il ne reste plus que des mecs en chien et les yins des fin de stock, fort risque
d'échouer au JP bar dans ce cas de figure) quand la fille sent que c'est elle ou rien, elle se retrouve de facto en position
de force dans la négociation, chose qui idéalement ne doit pas arriver, restez maître du jeu, utilisez votre cerveau et ne
laissez pas votre bite vous dicter la conduite a tenir, sinon vous allez vous faire marbrer....
Bonne bourre!

kal-el27 => avec un le paragraphe que vient de faire apex, tu vas devenir le pro de la négo, ya que du bon la  Yes  pour le remercier de ces conseils tu vas être obligé de faire un report  Langue
C'est quoi cet hôtel de merde dans ton vidéo ???
Non mais le staff de l’hôtel fout quoi?
J'avais peut être un hôtel low cost mais je peux te garantir que si une pute m'aurait fait ce genre de cinéma à la réception au petit matin, la vioque de la réception l'aurait dégagée sans ménagements avec un bon coup de pied au cul sans même avoir à demander de l'aide au gardien de sécurité ... je l'ai vu de mes yeux avec un autre client de l’hôtel un matin ou je suis rentré vraiment tard (ou tôt selon le point de vue).
J'avoue je ne m'attendais pas à autant de réponses et surtout de la qualité des réponses, ça sent l'expérience lol.
Pour le report, je ne suis pas le meilleur pour faire de la narration mais je suis plus du genre à faire un report photo lol
les conseils donnés sont nickels, en ce qui concerne l'inso et l'ibar, je sais pas si tu picoles mais enchaine 2 lippo/vodka, tu te poses le temps que ça fasse effet et en meme temps tu fais du reperage ou tu te fais reperer lol, après si tu te sens decontracté, tu attaques mdrrrr

pour ton anglais tkt, c'est souvent des conversations en petit chinois, "me 27, you?" "i like you" "what u do, you come with me?"

ensuite ça ira tout seul puis des chances que tu rencontres des français Grand sourire
Dommage que le lucifer et vide en ce moment je trouver l ambiance un peu plus soft pour un nouveau qui plus es timide . Avant d aller direct a l inso essayer des ptites boites genre la walking disco a l entree de walking street sur la gauche juste en face du seven eleven . Le cadre est ideal pour branché ou se faire branché et c est un peu plus petit . Un bar au carré ideal pour l eye contact , une petite piste de dance et tu peu meme invité la fille a jouer o billard

ne saute pas l obstacle sans l elan , l inso pour un timide c est hard , c est blindé de pirates et des meufs sponso la boutique .
En regle general pour un premier voyage les filles vont le capter direct et venir a toi . Ca sera a toi de garder les pieds sur terre

tu va kiffer t inkete
(04/10/2015, 19:51)Icebergslim a écrit : [ -> ]les conseils donnés sont nickels, en ce qui concerne l'inso et l'ibar, je sais pas si tu picoles mais enchaine 2 lippo/vodka, tu te poses le temps que ça fasse effet et en meme temps tu fais du reperage ou tu te fais reperer lol, après si tu te sens decontracté, tu attaques mdrrrr

pour ton anglais tkt, c'est souvent des conversations en petit chinois, "me 27, you?" "i like you" "what u do, you come with me?"

ensuite ça ira tout seul puis des chances que tu rencontres des français  Grand sourire

Mechant_72
concernant "l'attaque" en question, qui paralyse un peu certains et les oblige a absorber des quantités d'alcool invraisemblables avant de trouver enfin le courage de se lancer, il faut largement dédramatiser le truc:

il ne s'agit pas de preparer un plan "drague" a la française, primo ce sont des Thais, et secundo ce sont des putes
et vous, vous êtes le client qui êtes en train de faire son "marché", sachant que vous êtes pas là non plus pour choisir
votre future épouse (Quoique, mais c'est une autre histoire..) mais celle que vous allez mettre autour de votre queue
pour le restant de la nuit, voire plus si affinités, ce qui constitue déjà un objectif plus modeste et vous enlève pas
mal de pression!

Donc si vous gardez déjà ça en tête, vous avez fait la moitié du chemin, parce que l'ambiance sur place, l'attitude des yins
et de la plupart des mecs là bas a tendance a occulter cette réalité et a faire croire que vous êtes un beau gosse avec une bonne situation, en boite de nuit branchée, entouré de jeunes filles de bonne famille charmantes pour la plupart, qui sont en manque de sexe et open pour de brèves aventures sexuelles pour peu qu'elles succombent a votre sex appeal...

Bref on se réveille et on reprends pieds avec la réalité, au moins le temps essentiel de la prise de contact et de la négociation
du tarot qui s'ensuit a un moment ou a un autre, sans quoi vous allez faire n'importe quoi!

Alors pour "l'attaque" disais je, reperez votre proie (Ou vos cibles si vous voulez garder plusieurs solutions de repli
ce qui est toujours préférable) et établissez un contact visuel en la fixant jusqu'a ce que vos regards se croisent
puis souriez lui, si elle garde elle aussi le contact visuel et qu'elle répond a votre sourire, passez a la phase suivante.

La plupart du temps les rôles seront d'ailleurs inversés, c'est ce qui fait en partie le charme de la destination, et donc la cible
c'est vous, il suffit donc d'appliquer la méthode indiquée ci dessus mais inversée!

Le contact a distance ayant été établi, passez rapidement a la phase 2 (Inutile de perdre du temps) qui consiste a aller au contact, là encore souvent c'est elle qui va accomplir cette démarche, et rien ne vous oblige a conclure, si la yin ne vous plait pas et/ou que son tarif ne vous convient pas, éconduisez là gentiment avec un "no, faink you, maybi laiteur" (Non, merci, peut être plus tard) toujours avec le sourire, de son côté si c'est vous qui vous êtes déplaçé et que finalement vous ne l'interessez pas, elle ne manquera pas de vous le faire savoir de la même manière!

Toujours garder a l'esprit qu'il s'agit d'une relation commerciale entre 2 adultes consentants, et donc tant que rien n'est signé (La signature étant l'introduction de votre stylo dans un de ses trous) le contrat n'existe pas, et même arrivé dans la piaule
si pour une raison ou une autre vous ne passez pas a l'acte, elle repart avec un dédomagement minime pour le dérangement et pour se payer le taxi si c'est de votre fait (Coup de fatigue, ou une fois a poil elle ne vous fait pas bander, etc..)
ou seulement avec de quoi payer le taxi si c'est de son fait a elle (Elle pretend être fatiguée, ou a ses ragnagnas et elle ne vous a rien dit, etc..) donc 200 ou 100 bahts selon le cas.

Une fois au contact donc inutile de flipper, vous n'avez pas besoin de l'éblouir avec votre connaissance de la culture
traditionnelle Thailandaise, elle s'en fout et de plus vous ne connaissez pas grand chose de la question, alors contentez
vous d'un "hello, how aye you?" auquel elle repondra sans doute "faïne, fink you, aind you?, répondez donc "faïne fink you"
("comment ça va?" "bien, merci, et toi?" "bien, merci" J"ai mit la prononciation orale en anglais pour ceux qui ne pratiquent pas la langue de Shakspeare).

La suite est l'inévitable: "wat your naime?" (Quel est ton nom?) vous lui donnez alors votre prénom auquel elle ne comprendra rien et qu'elle ne mémorisera sans doute pas et vous demandez "aind you?" (Et toi?)et a son tour elle vous donnera son
prénom (Qui est la plupart du temps un surnom) auquel vous ne comprendrez rien non plus et que vous ne mémoriserez
sans doute pas , sachant que le but est juste d'établir un simulacre de conversation, la musique étant en général assez forte pour éviter les grandes discussions philosophiques, ce qui arrange finalement tout le monde, (Les échanges se resumeront
ensuite dans la plupart des cas a des regards, des sourires, de la danse, un peu de flirt, bref rien qui nécessite du vocabulaire)

Si les choses se sont bien passées jusque là, c'est le moment de glisser votre bras autour de sa taille, pour l'enlacer gentiment
et la rapprocher de vous (C'est toujours plus élégant que de lui mettre directement la main au cul, voire un doigt dans le fion
même si je sais que certains sont adeptes de ces méthodes disons plus directes, cela a beau être des putes, elles n'en restent pas moins des femmes, et apprécient elles aussi l'illusion de la séduction, même réduite au strict minimum).

Accessoirement profitez du moment de ce rapprochement physique pour évaluer sa réaction: si elle se "colle" a vous avec tendresse, vous avez des chances d'avoir une expérience GFE, si elle vous chauffe de manière plus crue en collant son cul contre votre bite, elle est probablement fortement interessée pour continuer dans cette voie, et la partie de cul sera plus "hard", par contre si elle en fait trop, il est probable qu'elle surjoue pour emporter le "marché"et que le soufflé retombera une fois au plumard, mais si elle tente de garder de la distance ou échappe a votre emprise chaque fois qu'elle le peut, ou si elle s'absente régulièrement pour aller a d'autres tables, elle n'est probablement pas suffisament attirée par vous pour vous faire passer un bon moment une fois dans la piaule...

Dans tous les cas je ne donne là que des tendances, a chacun de faire parler son feeling et de faire ses propres expériences, sachant qu'il ne s'agit pas d'une science exacte et qu'il m'arrive encore de me tromper et d'avoir de bonnes ou de mauvaises surprises, ce qui encore une fois n'est pas dramatique et même fait partie du jeu!

Si vous êtes arrivé jusque là, c'est le moment de conclure comme on dit, n'hésitez pas a lui déclarer votre "flamme" a savoir votre envie de la turbiner dans votre piaule au moyen d'un "Aï lake you" (Tu me plait) completé éventuellement par un
"you want go wiz mi" (Tu veux venir avec moi?), le reste c'est de la négociation déjà abordée dans un autre post...
Si vous avez des questions, n'hésitez pas!

Et bien sûr chacun peut apporter des complements ou avis toujours utiles dans ce domaine
mon post n'étant qu'une base relative a mon expérience perso, donc plus que perfectible
et sans doute incomplète, et dont le but est simplement d'aider les newbies qui le souhaitent Sourire
Super ta méthode Chuck et pour l'anglais tu devrais breveter ta formule faudrait graver ton post à l'entrée de l'insomnia avec la phrase" à lire avant de consommer"
Rien à ajouter Em
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8